MÉCANISMES À DOUBLE ET TRIPLE RATTRAPANTE

IMBATTABLE POUR COMPARER LES TEMPS

alangesoehne-saxonia-triple-split-424038f-weissgold

Un chronographe à rattrapante permet d'effectuer des mesures comparatives et intermédiaires, d'établir des valeurs de référence, ou encore d'évaluer les durées les plus courtes et les plus longues. Traditionnellement, il fonctionne avec deux aiguilles situées sur les axes concentriques. Sur le modèle DOUBLE SPLIT, cette configuration est doublée : deux grandes aiguilles pour les secondes et deux petites aiguilles pour les compteurs des minutes. Sur le TRIPLE SPLIT, un compteur des heures avec une troisième paire de petites aiguilles est encore ajouté. La description suivante de l'axe des secondes s'applique également aux axes des compteurs des heures et des minutes.

FONCTIONNEMENT DU MÉCANISME DE DOUBLE ET DE TRIPLE RATTRAPANTE

L'aiguille de la seconde au centre du chrono est fixée à l'axe central du chronographe tubulaire externe (1). Il est entraîné par le mouvement via la roue du chronographe (2). Il est fermement relié à la came (3) en forme de cœur de remise à zéro de la roue du chronographe, ainsi qu'à la came (4) en forme de cœur de la rattrapante.

La came en forme de cœur permet de faire revenir très vite une aiguille à zéro, dans le sens horaire ou anti-horaire en fonction de ce qui est le plus rapide. L'aiguille de la rattrapante doit également être resynchronisée avec l'aiguille de la seconde au centre du chrono après l'arrêt d'une mesure de temps intermédiaire. L'aiguille de la rattrapante, qui est superposée sur l'aiguille de la seconde au centre du chrono, est fixée à l'axe central de la rattrapante interne (5). À son extrémité inférieure, cet axe retient la roue de débrayage (6) et la roue des secondes de la rattrapante (7) à laquelle est fixé le levier (8) en forme de cœur de la rattrapante qui tourne librement.

DÉMARRAGE ET ARRÊT DES AIGUILLES DE LA RATTRAPANTE

En position initiale, le marteau (8) de la rattrapante est poussé sur le côté plat de la came en forme de cœur (4) de la rattrapante par un ressort (9) pour que la roue des secondes (7) de la rattrapante soit entraînée lorsque le mode rattrapante est activé. Cela relie l'axe central du chrono (1) et l'axe central de la rattrapante (5) qui sinon se déplaceraient séparément. Quand le chronographe est démarré, les trois aiguilles de la rattrapante et du chronographe commencent à tourner en même temps.

Lorsque le poussoir de la rattrapante est actionné, le levier (10) de commutation de la rattrapante avance la roue à colonnes (11) d'un cran. À ce stade, la pince (12) de la rattrapante se ferme et bloque la roue des secondes (7) de la rattrapante : l'aiguille de la seconde au centre de la rattrapante est maintenant arrêtée. En parallèle, le ressort d'arrêt (13) des minutes et le levier d'arrêt (15) des heures immobilisent les compteurs des heures et des minutes de la rattrapante. Pendant ce temps, les trois aiguilles du chronographe continuent de tourner. Lorsque le poussoir (10) de la rattrapante est activé une seconde fois, la pince (12) de la rattrapante s'ouvre ; le ressort d'arrêt (13) des minutes et le levier d'arrêt (15) des heures sont écartés. Les aiguilles de la rattrapante rejoignent instantanément les aiguilles du chronographe.

MÉCANISME DE DÉBRAYAGE

Grâce à un mécanisme de débrayage breveté, la possibilité d'arrêter les mesures de temps intermédiaires ne se fait pas au détriment d'une perte d'amplitude. Dans les modèles conventionnels, lorsque les aiguilles du chronographe continuent de tourner alors que les aiguilles de la rattrapante sont arrêtées, les marteaux (8) qui glissent sur les cames en forme de cœur (4) de la rattrapante créent des frottements qui nuisent à la précision de marche. Dans les modèles DOUBLE SPLIT et TRIPLE SPLIT, ce frottement est éliminé : lorsque les aiguilles de la rattrapante sont arrêtées, deux roues de débrayage (6) et (6a) sur les roues des secondes et du compteur des minutes de la rattrapante soulèvent les marteaux des cames de la rattrapante qui continuent de tourner. Pour cela, les roues de débrayage sont tournées de quelques degrés par le segment de débrayage (14). Ce type de mécanisme n'est pas nécessaire pour le compteur des heures, puisque la limitation des frottements obtenue est minime en raison du couple élevé et de la vitesse relativement lente de rotation.

EN DÉCOUVRIR DAVANTAGE

MÉCANISME DE RATTRAPANTE
MÉCANISME DE RATTRAPANTE
Le développement de la fonction rattrapante semblait arrivé à son terme. Jusqu'à ce qu'A. Lange & Söhne présente le DOUBLE SPLIT en 2004.
CHRONOGRAPHE
CHRONOGRAPHE
Avec leurs mouvements de manufacture, les chronographes sont des modèles iconiques d'A. Lange & Söhne depuis 1999.
LE MÉCANISME DE RETOUR-EN-VOL
LE MÉCANISME DE RETOUR-EN-VOL
Depuis 1999, le compteur de précision à minutes sautantes et le dispositif retour-en-vol figurent parmi les fonctions des chronographes Lange.

UN REGARD EXCLUSIF SUR LE MONDE DE LA HAUTE HORLOGERIE

Découvrez l'héritage fascinant d'A. Lange & Söhne, ses histoires uniques et ses montres exceptionnelles en vous abonnant à notre newsletter.

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?

Vous recherchez un modèle spécifique ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez effectuer une opération d'entretien sur votre garde-temps ? Nous sommes à votre service par téléphone, e-mail ou dans l'une de nos boutiques.

Le salon A. Lange & Söhne à Zurich