From the 9th to the 13th of April: A. Lange & Söhne invites you to experience an exceptional watch collection at its Geneva Salon REGISTER HERE

LA RÉPÉTITION MINUTES DÉCIMALE

La Musique du Temps qui Passe

Gros plan sur la ZEITWERK RÉPÉTITION MINUTES vue de face

La ZEITWERK RÉPÉTITION MINUTES est le premier modèle d'A. Lange & Söhne qui sonne les heures, les intervalles de dix minutes et les minutes. Son indication sonore correspond exactement à l'affichage numérique. Un son grave pour chaque heure écoulée, une double sonnerie pour chaque intervalle de dix minutes passé et un son aigu pour chaque minute écoulée. Dès que le mécanisme de sonnerie est activé avec le poussoir dédié à 10 heures, le marteau de gauche frappe les heures et celui de droite frappe les minutes ; pour les intervalles de dix minutes rythmés par une double sonnerie, les deux marteaux frappent leur timbre respectif avec un léger décalage.

Un Concept Innovant

Lors du développement de cette répétition minutes, les concepteurs de Lange ont défriché de nouvelles terres horlogères puisque toutes les répétitions minutes qu'ils connaissaient jusqu'ici étaient intégrées dans des montres à aiguilles. Dans le cas de la ZEITWERK RÉPÉTITION À MINUTES, la répétition minutes devait à l'inverse s'associer au mouvement d'un garde-temps à affichage numérique. En plus de relever ce défi, nos ingénieurs sont parvenus à trouver une solution fondée sur le principe du mécanisme à chiffres sautants.

Trois limaçons raccordés aux éléments de l'affichage mécanique détectent l'heure à sonner. Les heures sont détectées sur la circonférence extérieure de l'anneau des heures dans lequel un limaçon à douze crans est intégré. Le limaçon pour les intervalles de dix minutes et le limaçon des minutes sont également raccordés à leur disque respectif des minutes. Ils sont disposés sur deux axes distincts et possèdent respectivement dix et six crans. La configuration et la forme des trois limaçons avec des surfaces de détection relativement larges permettent de décoder l'heure de façon parfaitement fiable.

1 Barillet

2 Roue à rochet

3 Timbre des heures

4 Marteau du timbre des heures

5 Limaçon des heures

6 Limaçon des intervalles de dix minutes

La Répétition Minutes Décimale

Pour les répétitions minutes ordinaires, l'énergie nécessaire pour le mécanisme de sonnerie est fournie par un barillet distinct. Avant chaque séquence de sonnerie, son ressort doit être tendu à l'aide d'une targette sur le côté du boîtier. La ZEITWERK RÉPÉTITION À MINUTES tire du barillet l'énergie nécessaire pour le mécanisme de sonnerie. Lorsque la sonnerie est activée, la roue à rochet est dissociée de l'engrenage de remontage. Elle peut ainsi tourner librement et alimenter le mécanisme de sonnerie. Ce dispositif empêche également que l'engrenage de remontage, notamment la couronne, continue de tourner pendant la séquence de répétition et entraîne donc une perte d'énergie. Le mécanisme permettant de dissocier l'engrenage de remontage est l'une des cinq fonctions brevetées de ce mouvement.

Des Mécanismes de Sécurité Sophistiqués

Pour garantir l'interaction parfaite de cet ensemble mécanique complexe, des mécanismes de blocage et de sécurité sophistiqués ont été intégrés dans le mouvement. Lorsque la répétition fonctionne, l'action de commutation des disques des chiffres est retardée. Dans le même temps, il est impossible de tirer la couronne et l'heure ne peut donc pas être réglée. Cette précaution empêche toute interférence avec la séquence de détection de sonnerie ; elle garantit aussi que l'indication sonore de l'heure correspond précisément à l'heure affichée numériquement. La durée d'exécution du nombre maximum de 31 coups à 12 h 59 (douze sons graves pour les heures, cinq sonneries doubles pour les intervalles de dix minutes et neuf sons aigus pour les minutes) est d'environ 20 secondes. Si une nouvelle minute commence alors que la répétition sonne, le saut de la minute et/ou de l'heure s'effectue immédiatement lorsque la séquence de sonnerie se termine. Ensuite, le cycle suivant de commutation du disque des chiffres reprend son cours dès que l'aiguille des secondes, qui fonctionne en continu, dépasse la marque des 60 secondes.

Étant donné que le ressort-moteur entraîne le mécanisme de sonnerie, le nombre et la durée des séquences de répétitions minutes influent sur la réserve de marche résiduelle. Pour garantir que la séquence de répétitions ne s'interrompe prématurément et que la montre continue de fonctionner, le mécanisme de sonnerie ne s'active pas si la réserve de marche restante est inférieure à douze heures. Ce mécanisme de blocage est enclenché lorsque l'indicateur de la réserve de marche atteint la marque rouge.

La Quête du Son Parfait

Pour obtenir la meilleure qualité acoustique possible, les ingénieurs optimisent systématiquement le mouvement et le boîtier. Plutôt qu'une targette, un poussoir active le mécanisme de sonnerie de la ZEITWERK RÉPÉTITION MINUTES. Ce choix permet de protéger la montre contre toute pénétration d'eau à des pressions allant jusqu'à trois bars.

Effectué exclusivement à la main, l'accordage nécessite une oreille avertie pour que les timbres résonnent et s'harmonisent parfaitement. Ils sont pour cela désassemblés, réaccordés, réassemblés et testés plusieurs fois. La quête de la mélodie parfaite tient essentiellement au temps consacré à cet assemblage total.

En Découvrir Davantage

Mécanisme à Chiffres Sautants
Mécanisme à Chiffres Sautants
La ZEITWERK est une montre mécanique à affichage digital.
Mécanisme de Sonnerie
Mécanisme de Sonnerie
Entendre l'heure grâce aux mécanismes de sonnerie.
Finition et Gravure
Finition et Gravure
La finition des mouvements occupe une place de choix dans notre manufacture. Qu'elles soient grandes ou infinitésimales, visibles ou cachées, presque toutes les pièces sont décorées à la main.